Le Compendium

Bobines d'induction à usage électro-médical

Dans la deuxième partie du 19ème siècle, beaucoup de bobines d'induction sont construites pour un usage électro-médical. Les premiers appareils de ce type, réellement portatifs, sont proposés par Ladislas (Adolphe) GAIFFE dès les années 1870 et leur essort est important  : la décharge électrique à haute tension devient incontournable pour guérir la plupart des maux.
Les coffrets, souvent élégants et très complets sont surtout utilisés par les praticiens d'une médecine parallèle.

Appareils d'induction volta faradique A. GAIFFE
Appareil d'Induction volta faradique A. GAIFFE à Paris - n° 39530 - Dimensions : 19 x 9,5 x 4,5 cm
Catalogue B. Kahn  Son - New York - 18xx
 

Les modèles proposés par la société A. GAIFFE comportent souvent un générateur incorporé qui en fait des petits appareils transportables parfaitement autonomes.

Exposé des Applications de l'Electricité - Tome I
par le Cte Th. du Moncel
Librairie Eugène Lacroix - Paris - 1872

La pile à hydrogénosulfate de mercure (alors nommé sulfate de bioxyde de mercure) est formée dans une auge en gutta-percha  divisée en deux ou trois compartiments. Les électrodes sont constituées de plaquettes de carbone fixées dans le fond de chaque compartiment et de plaquettes de zinc qui forment couvercles.  L'électrolyte est contenu dans un tube de verre et une spatule permet de doser la quantité nécessaire que l'on place dans l'auge avant de recouvrir d'eau puis de positionner les électrodes de zinc.

La pile, la spatule et le tube d'électrolyte. On peut remarquer que le moulage de la marque  "A. GAIFFE A PARIS" est inversé sur le ver-re. Ci-dessus, le sigle "AG" sur la pile.

Ce deuxième modèle est de finition plus luxueuse, il est accompagné de nombreux accessoires pouvant se visser sur des poignées isolantes en acajou : électrodes plates, électrodes cylindriques susceptibles de recevoir une éponge mouillée, électrodes en forme d'olive ou de brosse métallique . A gauche, sous le demi couvercle fermé, le compartiment de la pile contient une auge pour trois éléments au "bisulfate de mercure".

Appareil d'induction volta faradique A. GAIFFE à Paris - non numéroté - Dimensions : 22,5 x 13 x 4,5 cm
Appareils d'induction construits par G. GAIFFE, successeur
    n°174669 - Dimensions : 16,5 x 10 x 4 cm

Ci-dessus, un appareil signé G. GAIFFE, fils et successeur de A. GAIFFE.

 

A droite, une autre bobine d'induction : la marque du couvercle a disparu mais le sigle "AG" demeure marqué dans le bois près de l'interrupteur.

N° 150021 - Dimensions 14 x 10,5 x 10 cm
Autre appareil d'induction

A la fin du 19ème siècle et souvent en dehors de préoccupations strictement médicales comme c'était le cas pour les modèles précédents, des appareils d'induction sont proposés avec un nombre d'accessoires réduit tel le modèle qui suit. On y retrouve généralement les électrodes cylindriques que l'on faisait tenir à pleines mains par un sujet et qui, au passage du courant, provoquaient des secousses plus ou moins désagréables...

Cet appareil, sans marque apparente, est un modèle très simple. Il nécessite l'utilisation d'une pile externe, une pile Grenet par exemple.

 

 

ACCUEIL

PLAN DU SITE

SITE MAP

email  : ABCompendium@orange.fr                                                                                          Albert Balasse - 2007